Wszystkie artykuły
Kategoria: Bez kategorii, 09.02.2021

Que va apporter l’année 2021 en matière d’impression 3D ?

En cette année difficile et imprévisible de pandémie, la technologie FDM, comme toutes les industries et tous les segments, se fait quelques frayeurs. Nous nous retrouvons dans cette étrange et nouvelle situation et devons imaginer de nouvelles applications pour l'impression en 3D. Quels sont les défis qui nous attendent en 2021 ? Les années précédentes ont déjà orienté le développement du FDM et bien que 2020 l'ait un peu ralenti, les tendances sont encore claires.

Auteur : Tomasz Garniec, Directeur des exportations Omni3D

  • Personnalisation de la production grâce à l’impression 3D

Les années précédentes ont renforcé notre conviction que l’impression 3D, et en particulier le FDM / FFF, est majoritairement utilisé dans le prototypage, et a été classé comme tel. Toutefois, ce n’est que le début d’une longue liste d’applications de l’impression 3D. Avec l’augmentation de la disponibilité et des fonctionnalités des imprimantes 3D, de plus en plus d’entreprises décident d’introduire l’impression 3D comme une amélioration de la production. Il existe sur le marché des produits spéciaux personnalisés et de courtes séries de production, où l’impression 3D, et en particulier FDM / FFF, a parfaitement trouvé sa voie. La tendance est depuis longtemps aux faibles coûts de production, à la capacité de modifier et d’adapter rapidement certains éléments au produit fabriqué. En 2021, le développement de cette fonctionnalité sera perceptible – les entreprises veulent de plus en plus s’adapter aux clients, à leurs exigences individuelles, et cherchent en même temps à réduire les coûts et à diminuer le risque associé. La personnalisation est un mot qui sera souvent répété dans le contexte de l’impression 3D en 2021.

  • La médecine en 3D dans la lutte contre le Covid19, mais pas seulement…

On entend souvent dire que 2020 est l’année où l’impression 3D a été redécouverte, et il est difficile de ne pas être d’accord. L’impression 3D a gagné en popularité lors de la lutte contre le Covid 19 : des masques faciaux, des respirateurs fabriqués par l’imprimante 3D, des tests anti-Covid, tout cela a montré que le plus grand avantage de l’impression 3D est la capacité à s’adapter rapidement à une situation, ce qui est souvent un facteur décisif et permet de sauver des vies dans les moments critiques. En 2021, il n’en sera pas autrement. L’épidémie continue de jeter une ombre sur l’avenir économique de nombreux pays. L’impression 3D sera en première ligne, mais pas seulement. Récemment, de plus en plus d’unités médicales et de réadaptation se sont penchées sur les possibilités de l’impression 3D afin de répondre plus efficacement à cette réalité changeante. De plus en plus, l’impression FDM / FFF est utilisée dans la production de stabilisateurs, d’orthèses, de distributeurs de médicaments personnalisés, de modèles d’entraînement et de pièces de rechange utilisés dans les hôpitaux ou d’autres unités médicales. De plus, l’impression 3D en médecine n’est pas seulement un domaine lié à l’homme, mais aussi à la médecine vétérinaire.

  •  L’impression 3D bio-compatible – l’avenir de la médecine et du FDM/FFF

L’une des caractéristiques de l’impression FDM / FFF est la gamme de filaments qui s’étend rapidement. Les plus grandes entreprises chimiques, ainsi que des unités de recherche individuelles, recherchent de nouvelles applications et accélèrent le développement de types et de mélanges de filaments. La bio-impression, qui est principalement associée à l’impression de cellules, a récemment été étendue pour inclure la possibilité d’utiliser des filaments. Les filaments biocompatibles, neutres pour l’organisme, constitueront une tendance importante en 2021, mais aussi dans les années suivantes. Les matériaux sont vastes en termes de caractéristiques et de propriétés, ce qui les rend parfaits pour une utilisation dans le segment de la médecine et des industries connexes, et l’universalité des imprimantes 3D sera alors un défi majeur pour les fabricants.

  • La croissance rapide des matériaux d’impression 3D : un moteur pour les fabricants d’imprimantes 3D

La sensibilisation croissante des consommateurs aux possibilités d’utilisation de l’impression 3D et la tendance à unifier davantage la production sont devenues le moteur de la création de filaments plus spécialisés. C’est ainsi qu’a été créé le PEEK – CF, qui est le matériau le plus résistant imprimé par les imprimantes FDM (qui ne nécessitent pas de traitement supplémentaire). Nous observons l’éruption de mélanges qui répondent à des besoins d’application spécifiques : CFPA, ABS-PC, ABS-ESD, PETG-ESD et bien d’autres…

Les gammes de matériaux répondent aux besoins de groupes d’utilisateurs spécifiques de plus en plus restreints et signifient que le développement de l’impression FDM / FFF est en avance d’une autre année avec une forte tendance au développement dynamique.

 “Quelqu’un pourrait dire “cosmique” et ce ne sera pas surprenant, car l’utilisation de l’impression 3D dans l’espace n’est pas non plus une nouveauté.”

Je peux certainement dire que 2021 ne sera pas une année faste, avec la pandémie qui perdure, mais ce sera aussi l’année où les entreprises chercheront des opportunités de développement et assureront leur sécurité et celle de leurs opérations. L’impression 3D – et FDM / FFF en particulier, sera une grande source d’inspiration et peut aider dans les processus ci-dessus. Le développement des matériaux et des fabricants d’imprimantes offrira sans aucun doute un vaste champ d’action pour gérer les besoins actuels et futurs dans ce domaine. Ce sera, c’est certain, une année intéressante.

Vous voulez en savoir plus sur l’impression 3D ?
Contactez-nous et découvrez les possibilités des imprimantes 3D industrielles


Contact:

LinkedIn: Tomasz Garniec

m. +48 886 618 588

e-mail: tg@omni3d.com

 

 

 

 

Udostępnij
Poprzedni artykuł
Une production innovante chez Volkswagen grâce aux imprimantes Omni3D